lundi 2 avril 2012

VOUS AVEZ DIT: DÉGÂTS COLLATÉRAUX?



Tout a commencé avec la guerre ouverte par la France contre le régime de Kadhafi. Tout le monde a été témoin de la rage de Sarkozy du début à la fin de cette guerre. Des avions de guerre et des armes lourdes ont quitté l’Occident pour s’abattre sur Kadhafi et ses hommes. La puissance militaire française se manifestait une fois de plus en Afrique, après le raid contre Laurent Gbagbo, cueilli dans son bunker, et remis à l'équipe de Alassane Ouattara.
Comprenez bien que ce qui se passe aujourd'hui au Mali n’est que la conséquence directe de la crise libyenne; un «dégât collatéral», comme disent les militaires. Les combattants qui s’agitent au Nord Mali sont ceux qui avaient la charge de défendre Kadhafi. Mais voilà! Le Président français, Nicolas Sarkozy, leur a-t-il donné un signal fort, comme ils le prétendent: «Au lieu de vous occuper de la Libye, vous avez un territoire, pourquoi n’allez-vous pas défendre l’Azawad, votre pays, votre patrie? Vous ne pouvez pas gagner contre la France. Kadhafi va mourir. Allez dire à tous vos camarades, vos frères, de venir s’approvisionner en armes en Libye, pour la libération de l’Azawad et l’extermination d’AQMI. Nous sommes prêts à vous aider, nous sommes conscients que le Mali ne fait rien pour combattre AQMI, malgré tout ce que nous lui apportons comme soutiens matériels, financiers, logistiques et dans la formation militaire». Ces mots ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. Tout le monde a pu noter l'affluence des Touaregs en Libye, surtout vers la fin du conflit libyen. Ceux qui croyaient que c’était pour aider Kadhafi peuvent se détromper. L’objectif d'alors est bien clair aujourd’hui: avoir les armes nécessaires pour livrer bataille dans le Sahel et «libérer l’Azawad». Malheureusement pour Sarkozy, le MNLA, au lieu de combattre AQMI, agit en étroite collaboration avec cette bande de tueurs qui excellent dans la prise d’otages occidentaux. C’est pourquoi nous demandons à Sarkozy, tant qu'il est encore Chef d'État, Chef des Armées, d’intervenir pour le seul combat qui vaille: vaincre les bandits armés et les narcotrafiquants du MNLA et de l’AQMI.
En ce qui concerne ATT, il lui fallait donner la preuve qu’il a mis en place, dix ans durant, une armée capable d’assurer l’intégrité territoriale de notre pays. L’armée qu’il a formée avec les frères et fils de militaires, l’armée qu’il a équipée avec l’argent du contribuable malien, l’armée qui compte pléthore de généraux et colonels, doit faire preuve de reconnaissance envers ATT et le peule tout entier en nous démontrant que les choix n’étaient pas fortuits. Notre armée a porté secours à d’autres pays, pourquoi donc personne ne vient au secours du Mali? Veut-on que le Mali négocie la question de l’intégrité du territoire national notamment avec des bandits armés qui n’ont de place que devant le Tribunal Pénal International?
Après ça, quel est le militaire malien qui pourra regarder en face ses compatriotes? Ayez un peu d’humilité et faites votre travail, Messieurs ATT et Sarkozy! Etes-vous à défendre le Mali? Sarko veut-il installer sa base militaire à Tessalit avec l'aide des rebelles ? ATT se dit-il: «après moi le déluge»? Et Sarkozy, pense-t-il: «sans moi le déluge»?
En tout état de cause, le Mali restera Un et Indivisible. Et quoi qu’il arrive, les patriotes maliens répondront à l’appel de la patrie, en toute dignité et avec honneur, pour restaurer la sécurité, la quiétude, bref pour assurer le retour à la normale. Ce n’est pas une minorité d’égarés qui viendront à bout de notre vaillant peuple. Sarko a semé l’insécurité, ATT n’a jusque là rien pu contre cette insécurité, mais Dieu est avec le peuple malien, et l’armée est dans l’obligation de sauver son peuple.
Mamadou DABO, de Bamako

Aucun commentaire:

Publier un commentaire