jeudi 14 juin 2012

TOGO2012: LE SANG DES INNOCENTS




Depuis 3 jours, le Togo connaît une vraie révolte populaire avec des manifestations gigantesques accompagnées d'une répression sanglante, comme seule sait le faire la dictature togolaise au pouvoir depuis 45 ans. On relève des dizaines de blessés et même 2 morts (selon la dépêche du 13/06/12 de l'agence Reuters).
Je salue l'initiative et le sens de la responsabilité du collectif «Sauvons le Togo». Je félicite ses responsables. Je salue le courage extraordinaire du peuple togolais, un peuple debout, les mains nues, face à un système brutal et sanglant de répression. Je m'incline devant les morts et les blessés.
Je demande aux responsables du Collectif de faire au pouvoir des propositions concrètes d'évolution pacifique du pays. Ces propositions sont d'autant plus faciles à écrire que tout ce que demandent les manifestants, réformes institutionnelles et constitutionnelles devant amener le pays vers la démocratie politique et le respect des Droits de l'Homme, est déjà contenu dans l'APG (Accord Politique Global) signé à Ouagadougou en 2006 entre le pouvoir et les oppositions, sous l'égide du Président Blaise Compaoré.
Je demande au Chef de l'État, Faure Gnassingbé, de parler à son peuple pour lui donner les raisons pour lesquelles l'APG n'a pas vu le début de la moindre application des textes élaborés, qu'il a pourtant signés puis bafoués et qui ont jeté aujourd'hui dans la rue des centaines de milliers de Togolais fatigués, exténués d'une souffrance insoutenable. Je lui demande de «calmer le jeu», ramener la sérénité et entamer le dialogue.
Faure Gnassingbé, vous devez parler!
Depuis 7 ans, vous avez tergiversé, vous avez manipulé votre peuple ainsi que la Communauté internationale, vous avez gelé toute initiative politique: résultat, votre pays est humainement ruiné. Votre fuite en avant doit prendre fin. Faites en sorte que cela se passe dans un peu de dignité...le monde entier vous regarde.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire