mardi 31 octobre 2017

SILENCE, LES CALOMNIATEURS !



Je lis ici et là sur certains réseaux sociaux : « ...les populations de Bassar et Dankpen attendent le mot d'ordre de Kofi Yamgnane pour les appeler à sortir massivement manifester pour exiger le retour à la Constitution de 1992 dans sa version originelle. Mais Kofi Yamgnane garde un silence incompréhensible et inquiétant... »
Je veux dissiper tout malentendu et tordre le cou à des accusations fausses et mensongères et ne reposant sur aune réalité.
Les réformes conduisant au retour à la Constitution de 1992 sont inscrites depuis 2006 dans l'APG obtenu à Ouagadougou lors de négociations auxquelles j'ai pris une part active à la demande de SEM Blaise Compaoré, alors Président du Faso. Faure Gnassingbé et sa horde de prédateurs ont décidé de s'asseoir sur cet accord qu'ils ont pourtant signé, pour continuer à saigner à blanc le Togo, à affamer les Togolais et à massacrer le peuple.
Qui peut sérieusement croire que si ce pouvoir avait voulu procéder aux réformes nécessaires et honorer ainsi sa parole, il y au moins 11 ans qu'il l'aurait fait?
En réalité, FAURE NE VEUT RIEN RÉFORMER parce qu'il veut rester au pouvoir quoi qu'il arrive, car il estime ne s'être pas encore suffisamment engraissé sur le dos du peuple togolais.
Ce n'est donc pas la peine de continuer à braver la soldatesque kabyè et prendre le risque de faire tuer la jeunesse togolaise pour une revendication dépassée.
C'est pourquoi j'ai appelé et appelle tous les fils et filles du Grand Bassar ainsi que tous les Togolais, depuis Attitogon jusqu'à Ponio, à occuper tout le Togo sur le seul mot d'ordre qui vaille la peine d'accepter de sacrifier une vie si l'armée togolaise n'a toujours pas compris que ce combat est aussi et d'abord le sien :

FAURE DÉMISSION IMMÉDIATE !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire