jeudi 10 janvier 2019

DEUX POIDS, DEUX MESURES

DEUX POIDS, DEUX MESURES, OU LE SYNDROME DU PARFAIT NÉO-COLONIALISTE!

Les résultats du scrutin présidentiel en RDC viennent de tomber, publiés par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), organe spécialisé de contrôle des élections, créé dans cet objectif exclusif par le pouvoir politique du pays.
France Inter, radio publique française, dans sa tranche matinale d'émission "7/9", annonce les résultats avec le commentaire suivant : "...pour la première fois en Afrique, l'alternance politique est arrivée en RDC !" 
L'Africain que je suis s'en réjouit avec de très nombreux autres Africains qui attendent cet événement depuis des décennies ! 
M. Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, intervient quelques instants plus tard pour remettre en cause les résultats annoncés par la CENI et affirmer que la "...commission épiscopale" ne donne pas les mêmes résultats !
Comment la République française, République démocratique, sociale et laïque, peut-elle faire davantage confiance à une Commission religieuse qu'à la CENI, organe national ?
En réalité, en se permettant ainsi de se mêler de ce qui ne le regarde pas, M.Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, confirme s'il en était encore nécessaire, le néo-colonialisme qu'il incarne au nom de la France catholique ! 
La Françafrique n'est pas morte ! C'est la France, de de Gaulle à Macron, qui continue à nommer les dirigeants africains : ceux qui, comme Gnassingbé du Togo, IBK au Mali, Bongo au Gabon...etc, sont nommés ; ceux qui ne lui plaisent pas tel que Tchissékédi en RDC, peuvent gagner certes, mais ne gouverneront jamais leurs pays !
Vive la République ! Vivent les "progressistes bretons" !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire