jeudi 21 juillet 2011

INNOCENT ET NARCISSE: PRISONNIERS POLITIQUES...

Lettre à
INNOCENT ET NARCISSE: prisonniers politiques dans les geôles togolaises.
Mon cher «Arthur»,
Je viens m’enquérir de tes nouvelles que je n’ai eues que par bribes depuis le 30 mars 2011, jour de notre dernier entretien à l'intérieur de la prison de Lomé. J'ai vu les conditions sordides dans lesquelles tu vis: privé de liberté sans aucune justification.
Depuis le 2 juillet 2010, jour où les militaires togolais, sur ordre des autorités politiques, t’ont mis au secret, en compagnie de Narcisse, je sais comment tout ça est difficile à vivre pour un garçon comme toi: je te connais bien maintenant; je sais ce que tu souhaites de tout cœur à ton peuple: justice, liberté, développement. Je sais que conformément à tout ce que je vous ai dit, vous mes proches collaborateurs mais aussi à tout le peuple togolais tout le long de notre campagne, tout ceci doit déboucher sur un changement pacifique, transparent et démocratique. La violence n’a jamais été notre «tasse de thé». Nous sommes contre la violence et en tout cas ce n’est pas par nous qu’elle arrivera.
Je sais que tes geôliers te maltraitent pour te faire dire un mensonge grossier: «...tentative d'atteinte à la sûreté de l'état»! Rien moins que ça! Toi tu le sais, la voie du coup d’état n’a jamais été notre projet…d’ailleurs avec quoi le ferions-nous, nous qui n’avons aucun moyen mécanique et qui n’en voulons pas? Nous qui n'avons pas d'armée et qui n'en voulons pas? Nous qui n'avons pas de milice et qui n'en voulons pas? On ne change pas la société par la force mécanique, avec les armes! Parce que celui qui l’utilise et croit être le plus fort aujourd’hui sera lui-même vaincu par une force mécanique supérieure à la sienne, demain. Ce qui est navrant dans l’utilisation de la force pour croire résoudre les problèmes, c’est qu’il y a toujours plus fort que soi!
Nous ce qu’on souhaite, c’est convaincre par la justesse de notre projet, pas vaincre! Nous, on veut se battre idées contre idées: ce qui compte en politique, c’est l’intelligence, le raisonnement et l’imagination, pas la force physique brutale. Pour nous, il n’est pas question de vaincre, parce que nous ne sommes en guerre contre personne. Il s’agit de convaincre, de motiver, de rassembler pour construire une société de paix et de fraternité, à la place de la société actuelle qui est faite de peur et de violence. Le peuple togolais va convaincre de sa volonté de se réconcilier avec lui-même. Le peuple togolais va convaincre de sa capacité de pardonner. Le peuple togolais va convaincre de son obligation de retrouver son honneur, son identité et sa dignité, ignorés, bafoués. Le peuple togolais va convaincre de son choix de reconstruire son pays, le Togo. Non, les démons de la division et de la discorde ne terrasseront pas l’ambition des Togolais! Non, la violence du pouvoir RPT/AGO n’arrêtera pas la marche de ce peuple vers sa liberté: dans la paix et la concorde.
Sois courageux et encourage Narcisse: depuis la France, je fais ce qu’il faut pour vous. Aujourd’hui, la France, l’Europe et les USA connaissent vos noms et savent ce que vous vivez. La dictature togolaise sait qu’elle ne peut rien vous faire. Moi-même je serai bientôt de retour, car nous avons encore beaucoup de travail à faire ensemble pour notre pays.
Soyez courageux et sereins!
Avec toute ma très fraternelle amitié à tous les deux.
Anne Marie, mon épouse, votre «maman», vous embrasse très fort: elle pense à vous, tous les jours.
Vous avez aussi le bonjour, le soutien et les encouragements de nos frères et sœurs d’Europe et des USA ainsi que ceux de tous nos amis démocrates européens.
Fait à Paris le 22 juillet 2011
Kofi Yamgnane

Aucun commentaire:

Publier un commentaire