lundi 12 septembre 2011

Au Togo, le bonheur n'est pas dans le pré




Le Théâtre de la Mer de Sète (sud-est de la France) a accueilli, les 9 et 10 septembre 2011, les premières Assises du bonheur organisées par l’Observatoire international du bonheur, rapporte le quotidien français La dépêche. A cette occasion, l’université de Rotterdam (Pays-Bas) a dévoilé son classement des pays «les plus heureux». Et l’Afrique y figure en mauvaise position. Malheureusement!
L’université Erasmus de Rotterdam a classé 149 pays, du plus heureux au plus malheureux. Et si le Danemark, l’Islande et la Suisse occupent les trois premières places, le Togo pointe au dernier rang. A y regarder de plus près, les dix dernières places sont occupées par des pays africains.
Le sociologue néerlandais Ruut Veenhoven, qui a dirigé l’étude World Database of Happiness, ne s’étonne guère de cette situation:
«C’est finalement assez logique, dans la mesure où les pays développés sont aussi les Etats les plus riches. Mais ce n’est pas le seul critère déterminant. Au-delà de la richesse économique, ces pays ont en général une bonne gouvernance et des règles de droit bien établies et respectées.»
Ce classement se base notamment sur des moyennes de sondages réalisés entre 2000 et 2009 auprès des populations des pays concernés. Enquêtes durant lesquelles les sondés ont exprimé leur degré de satisfaction par rapport à leur quotidien. L’existence de la démocratie et la liberté individuelle figurent également parmi les critères pris en compte par les chercheurs, qui ont noté les pays de 1 à 9.
«Ces notions peuvent varier d’un continent à l’autre. Ainsi, les pays d’Amérique du Sud se sentent globalement plus heureux que les Américains, alors qu’ils sont beaucoup moins riches. Et on voit là que l’argent n’achète pas le bonheur», précise Ruut Veenhoven.
Le Togo, avec une note de 2,6, se classe donc en dernière position, derrière la Tanzanie (2,8) et le Burundi (2,9). Précisons que ce classement ne comprend ni la Libye ni la Corée du Nord, car «les données sur le bonheur n’y existent pas», dixit Ruut Veenhoven. La Somalie, l’Egypte, le Gabon, la Guinée équatoriale, l’Erythrée et le Sahara occidental sont également absents.
En avril 2011, une étude similaire menée par l’institut de sondage Gallup désignait la République centrafricaine et le Tchad comme les pays les moins heureux. Les Nigérians et les Ghanéens, paradoxalement, se distinguaient comme étant les peuples les plus optimistes.
Voilà le résultat de 44 ans de gestion du pays par la famille Eyadema....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire