vendredi 22 mars 2013

TOGOLAIS VIENS, BÂTISSONS LA CITÉ!




Le recensement électoral en vue du scrutin des législatives, dont la date n'est toujours pas connue à ce jour, a démarré dans le plus grand désordre le 14 mars 2013 dans la partie nord du pays. En effet, ce recensement a été lancé alors que le gouvernement n'avait rien préparé en amont: kits inopérants, grogne des personnels non formés et inégalement indemnisés, soumis de façon inadmissible à l'autoritarisme des préfets et aux interventions anarchiques des militaires et des chefs de canton...
Les échos qui remontent «du terrain» et dont nous avons connaissance sont de nature à illustrer clairement la rupture béante de confiance entre le peuple togolais et l'ensemble du personnel politique:
«À quoi sert-il de perdre son temps à aller se faire recenser puisque nous savons que de toutes façons, le RPT va se déclarer vainqueur, quoi qu'il arrive?», voilà ce que soulignent les personnes concernées.
Les populations refusent donc de se déplacer, mais le consortium RPT/UFC/UNIR a des ressources: les directeurs d'écoles, de collèges ainsi que les proviseurs des lycées sont priés de conduire leurs élèves dans les centres de recensement afin de les inscrire sur les listes électorales, qu'ils soient majeurs, mineurs, togolais ou étrangers... Par ailleurs et de façon systématique, dans les zones frontalières, les étrangers sont massivement inscrits sur les listes électorales.
Voilà les raisons qui me poussent à renouveler mon appel en direction des militants, des sympathisants et des amis de SURSAUT-TOGO ainsi que tous les citoyens à aller s'inscrire en masse et d'exercer sur place leurs droits et devoirs de citoyens togolais en dénonçant les mineurs et les étrangers présents et de les empêcher de s'inscrire: personne ne viendra de nulle part pour nous apporter sur un plateau la liberté et la démocratie pour lesquelles nous nous battons depuis 50 ans! C'est à nous et à nous seuls de conquérir l'une et l'autre, par notre volonté, par notre sens du devoir et par notre civisme.


COURAGE CITOYENS TOGOLAIS!
LA LIBERTÉ NOUS APPELLE!


2 commentaires:

  1. TOGO - le régime RPT-UNIR super-Etats-dictatorial en décadence: pour camoufler (cacher/dissimuler) ce fait réel, la liberté de la presse doit disparaître !

    Les craintes de "l´union du mal", RPT-UNIR et UFC:
    Elle sait qu'elle ne peut pas tenir sa promesse de prospérité et de sécurité. Elle est devenue extrêmement impopulaire (voir les escalassions des protestations populaires et des émeutes dans le pays. Alors qu'est-ce qui reste à faire?
    La même chose que tout autre super-État dictatorial fait: Restreindre la liberté des médias!

    La Cour Constitutionnelle du Togo a dit la loi, mais ne croyons pas qu´ils vont cesser ces délires ! Ces gens là n´ont plus rien à perdre, car ils ont déjà tout perdu. Alors ils chercheront par tous les moyens garder leurs positions pour pouvoir échapper la future justice …

    Soyez vigilent et surtout ne tombez pas dans leurs pièges.

    Faites attention aux mensonges et à la manipulation constantes des classes dirigeantes UNIR-RPT/UFC, ils sont des Psychopathes et ils sont les maîtres des sectes sataniques de la déception! Ne vous laisser pas berner. …

    Il est maintenant temps de choisir … L´amour ou la crainte?
    Si vous choisissez l'amour, alors donc levez-vous sans crainte pour réclamer vos droits, ainsi faites vos devoirs.

    Il faut frapper dans le fer quand il est chaud, c´est maintenant ou à jamais ! L´indépendance totale du TOGO n´est plus négociable. Maintenant, aujourd´hui la libération et demain l´indépendance complète.
    Il n'y a pas de chemin confortable pour l'achèvement de la libération du Togo. Le gouvernement illégal de Faure Gnassingbé, et la coalition UNIR-RPT/UFC doivent renoncer à leurs privilèges. Il n'y a pas d'autre solution, les hommes et les femmes, les vieillards et les enfants du TOGO ont exactement compris cela.
    Notre peuple, qui était réprimé jusqu'à présent, n´est pas appelé à être un peuple d´esclave.

    « Peuple Togolais, par ta foi, ton courage et tes sacrifices, la nation togolaise doit renaître ! »

    Pour un Togo libre soutenons le collectif

    Salutations patriotiques
    Le Coursier

    RépondreSupprimer
  2. TOGO - le régime RPT-UNIR super-Etats-dictatorial en décadence: pour camoufler (cacher/dissimuler) ce fait réel, la liberté de la presse doit disparaître !

    Les craintes de "l´union du mal", RPT-UNIR et UFC:
    Elle sait qu'elle ne peut pas tenir sa promesse de prospérité et de sécurité. Elle est devenue extrêmement impopulaire (voir les escalassions des protestations populaires et des émeutes dans le pays. Alors qu'est-ce qui reste à faire?
    La même chose que tout autre super-État dictatorial fait: Restreindre la liberté des médias!

    La Cour Constitutionnelle du Togo a dit la loi, mais ne croyons pas qu´ils vont cesser ces délires ! Ces gens là n´ont plus rien à perdre, car ils ont déjà tout perdu. Alors ils chercheront par tous les moyens garder leurs positions pour pouvoir échapper la future justice …

    Soyez vigilent et surtout ne tombez pas dans leurs pièges.

    Faites attention aux mensonges et à la manipulation constantes des classes dirigeantes UNIR-RPT/UFC, ils sont des Psychopathes et ils sont les maîtres des sectes sataniques de la déception! Ne vous laisser pas berner. …

    Il est maintenant temps de choisir … L´amour ou la crainte?
    Si vous choisissez l'amour, alors donc levez-vous sans crainte pour réclamer vos droits, ainsi faites vos devoirs.

    Il faut frapper dans le fer quand il est chaud, c´est maintenant ou à jamais ! L´indépendance totale du TOGO n´est plus négociable. Maintenant, aujourd´hui la libération et demain l´indépendance complète.
    Il n'y a pas de chemin confortable pour l'achèvement de la libération du Togo. Le gouvernement illégal de Faure Gnassingbé, et la coalition UNIR-RPT/UFC doivent renoncer à leurs privilèges. Il n'y a pas d'autre solution, les hommes et les femmes, les vieillards et les enfants du TOGO ont exactement compris cela.
    Notre peuple, qui était réprimé jusqu'à présent, n´est pas appelé à être un peuple d´esclave.

    « Peuple Togolais, par ta foi, ton courage et tes sacrifices, la nation togolaise doit renaître ! »

    Pour un Togo libre soutenons le collectif

    Salutations patriotiques
    Le Coursier

    RépondreSupprimer