vendredi 30 octobre 2015

HOLLANDE : LA GUERRE OUI ! L'ÉTHIQUE ???




L'élection présidentielle togolaise a eu lieu le 25 avril. Le Président en place, Faure Gnassingbé est à nouveau candidat pour un troisième mandat. L'opposition a beau réclamé des réformes pour limiter le nombre de mandats présidentiels à deux ainsi qu'un scrutin à deux tours, comme le prévoyait l'Accord Politique Global de 2006 signé à Ouagadougou, rien n'y a fait. Faure Gnassingbé fait la sourde oreille et Hollande détourne le regard.
À l'issue du scrutin, le 28 avril 2015 au soir, alors que la Commission Électorale Nationale Indépendante(CENI) n'a fait le décompte que de 14 circonscriptions électorales sur un total de 42, le président de la CENI, issu du parti au pouvoir et nommé par lui, proclame en direct à la télévision nationale la victoire du sortant. Mais le vice-président de la CENI, issu de l'opposition, déboule dans le studio et, sous les yeux ébahis de millions de téléspectateurs, interpelle le président en lui demandant d'où il sortait les chiffres qu'il est en train de donner. Coupure d'antenne, coupure d'électricité, neutralisation du vice-président et réapparition du président de la CENI qui termine sa proclamation.
Le général malien Siaka Sangaré, qui dirige la mission d'observation de l'Organisation Internationale de la Francophonie(OIF), proteste quelques minutes puis se réfugie dans le silence...
Les ambassadeurs de France, d'Allemagne, des États-Unis et de l'Union Européenne, membres du Comité ad hoc de suivi technique du scrutin, se taisent eux aussi... Au Togo, pays à « la démocratie apaisée », comme le dit si bien le mercenaire français, Conseiller spécial du président Gnassingbé, tout ne s'achète-t-il pas avec l'argent ?
Le président togolais est donc officiellement réélu pour 5 ans, avec 58.75% des voix, dès le premier tour, SVP ! Et ce résultat est validé par toutes les organisations internationales ( ONU, UA, UE, CEDEAO, OIF...)...et par Hollande qui a ainsi bafoué l'éthique républicaine !
Le risque de ce manque de courage en Afrique est très grand désormais : lorsque leurs aspirations républicaines viendront à s’éclore, tous ces Peuples se détourneront de de la France.

Que personne ne vienne alors nous dire : on ne savait pas !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire